L’Active Directory est une composante centrale de l’environnement de travail numérique et doit susciter tout l’intérêt des DSI. Néanmoins, la crise sanitaire en impacte sa bonne gestion et, plus particulièrement, les process liés à sa migration.

A travers un article publié sur le site IT Silicon.fr, il est montré l’incidence de l’épidémie sur les migrations d’Active Directory, ainsi que sur la méthode à adopter dans un contexte où nombre d’utilisateurs sont hors du réseau de l’organisation.
L’épidémie actuelle est susceptible d’impacter une migration de l’Active Directory en cours de planification ou d’exécution pour les raisons suivantes :

  • vos ressources sont requalifiées pour favoriser aux utilisateurs un travail à distance ;
  • une réorganisation du travail du fait de l’absence physique du personnel informatique et des utilisateurs.

  • Cependant, de nombreuses raisons devraient pousser les entreprises à continuer la migration en dépit de la crise actuelle :
  • les délais légaux restent inchangés ;
  • une inertie pourrait vous éloigner de belles opportunités et mettre à mal le planning déjà élaboré ;
  • des risques sécuritaires : des failles de sécurité peuvent apparaître en raison de la gestion de la coexistence, de la mise en œuvre de correctifs sur les serveurs et de l’ouverture aux attaques par injection d’historique SID…

  • Retrouvez l’article complet concernant la migration d’un Active Directory dans un contexte de télétravail.