Lors de Microsoft Ignite 2020, conférence annuelle qui s’est tenue du 22 au 24 septembre, Microsoft a annoncé plusieurs nouveautés pour améliorer sa suite collaborative et accroître ainsi la performance des organisations. Découvrez ici les nouveautés qui nous ont paru les plus décisives d’Azure à SharePoint, en passant par Stream et OneDrive !

  • Azure :

Pour répondre à l’adoption d’un modèle l’hybride en très forte croissance en raison de la mise en œuvre massive du travail à distance et à la montée en puissance du Cloud Computing, Microsoft confirme le développement de nouvelles solutions hybrides. Pour ce faire Microsoft met en avant les solutions :

  • Azure Stack, solution qui réunit en une seule et même interface la gestion du cloud public mais aussi d’un cloud privé spécifique à une entreprise.
  • Azure Arc, qui aide à étendre la gestion Azure à n’importe quelle infrastructure et vous permet de déployer les services de données Azure n’importe où.

  • Windows 10 :
    • le temps de mise à niveau est réduit ;
    • une nouvelle version de Windows devrait sortir en octobre, avec des nouveautés qui vont impacter les end-users et les informaticiens ;
    • des nouveautés Microsoft Edge ont été annoncées. Parmi elles, notons le fait que la version de Microsoft Edge qui repose sur Chromium sera intégrée par défaut à cette nouvelle version de Windows.

  • Teams :
  • L’intégration au sein de Microsoft Teams de l’application Headspace, acteur incontournable de la méditation et de la pleine conscience, afin d’améliorer le bien-être des collaborateurs.
  • l’évolution de Workplace Analytics, qui permet désormais aux managers de visualiser des données clés pour aider les managers à rester attentifs au bien-être de leurs équipes. Cela peut-être, par exemple, des informations sur les risques de burn-out, par exemple.
  • SharePoint :
    • dans la lignée du projet Cortex, projet qui vise à inclure de l’IA pour favoriser les échanges et l’organisation des documents, Microsoft SharePoint Syntex va prochainement être intégré à SharePoint. Cette émanation du projet Cortex vise à faciliter l’organisation des données, tout en permettant un meilleur respect des obligations de conformité ;
    • le Projet Nucleus a, quant à lui, pour objectif d’améliorer les listes Microsoft SharePoint. Cela va faciliter et fluidifier la manipulation de très grandes listes SharePoint, tant en online qu’en offline.

  • One Drive :
    • la taille maximale des fichiers individuels Microsoft OneDrive passe de 15 Gb à 100 Gb. Cela s’avère très utile pour tous ceux manipulant des fichiers très lourds (PAO, vidéos…) ;
    • la possibilité de bloquer le téléchargement des fichiers non Office.

  • Stream :
    • une meilleure intégration de Microsoft Stream à Microsoft 365, avec un enregistrement des vidéos Stream dans Microsoft SharePoint et dans Microsoft OneDrive. Cela facilitera notamment la gestion des données ;
    • une nouvelle web App Stream est également prévue.

  • Outlook :
    • une nouvelle version d’Outlook / Exchange On Premise devrait voir le jour lors de la seconde moitié de l’année 2021 ;
    • le plus addressing dans Outlook / Exchange online, outil pratique qui permet d’identifier les origines d’un spam. Pour chaque abonnement nécessitant d’avoir recours à son adresse email, le Plus Adressing permet de personnaliser son adresse email en ajoutant, par exemple, le nom de la newsletter. Cela permet, par la suite, de se dégager uniquement de la newsletter en question. Il est nécessaire que l’administrateur l’active ;
    • Une évolution de l’admin center Exchange est prévue entre janvier et mars 2021 ;
    • L’outil Cross Tenant Mailbox est actuellement disponible en preview. Il vise à simplifier le déplacement d’une boite aux lettres d’un tenant A à un tenant B ;
    • Microsoft Defender ATP est aujourd’hui renommé Microsoft Defender for Endpoint. Cet outil va permettre de répondre à la question « Comment sécuriser son poste de travail ? » dans un contexte où les attaques sont toujours plus nombreuses et où nous avons de plus en plus de données en ligne. Par ailleurs, il va permettre aux entreprises de gérer de nouveaux accès et de manager des machines à distance. Les principaux points forts sont le fait qu’il soit natif à Windows (rien à patcher…) et qu’il assure une gestion centralisée via une console de management.
  • Développement & Power Platform
  • Au sein de Power Platform et Azure, une série de mises à jour low-code vont permettre aux développeurs de créer rapidement des applications, des agents conversationnels, ainsi que des workflows personnalisés du fait de l’intégration d’Azure APIM et GitHub.
  • Power Automate Desktop en version preview offre une option d’automatisation du poste de travail destinée aux utilisateurs métier et aux développeurs occasionnels.

Vous souhaitez avoir davantage d’informations concernant les solutions Microsoft ? N’hésitez pas à contacter nos consultants experts.