La conduite du changement rentre de plus en plus dans les pratiques des entreprises car elles sont confrontées à un marché sans cesse évolutif et à une concurrence toujours plus agressive. Pour rester compétitives, elles doivent faire évoluer leurs modes de fonctionnement, ce qui ne se fait pas toujours sans heurts et particulièrement pour les équipes à taille importante. Conduire le changement dans le fonctionnement d’une entreprise est un processus long et complexe.

Qu’est-ce qu’une conduite du changement ?

La conduite du changement, également appelée accompagnement au changement, est une méthode adoptée par la direction d’une entreprise pour guider un projet d’organisation ou de réorganisation de ses équipes, ou des processus déjà en place.

Dans une perspective de développement et de pérennité, chaque entreprise doit se renouveler et anticiper pour s’adapter à son environnement. Plus la méthode est efficace et plus elle facilite l’adhésion au projet par l’ensemble des équipes et limite les facteurs de rejet.

De manière générale, les entreprises se tourne vers une méthode s’appuyant sur la participation et la concertation de tous les salariés. Pour parvenir à sa bonne réalisation, elle doit faire preuve à la fois d’autorité, de pédagogie, de réactivité et d’inclusion de l’ensemble des équipes. Il est recommandé de définir clairement un plan d’action, ainsi qu’un plan de communication. Ainsi, il convient d’étudier les 5 facteurs clés de succès à considérer lors des réflexions au changement, pour anticiper d’éventuels blocages. 

Les principes à respecter pour conduire le changement

  • Obtenir l’adhésion de tous les collaborateurs : cette première étape est sans aucun doute la plus délicate car il faut faire face à certaines réticences. Il vous revient donc de présenter clairement votre vision en déroulant les résultats visés, mais surtout les conséquences négatives possibles si les changements ne sont pas effectués. Soyez pédagogue dans votre approche et donnez envie aux collaborateurs de s’engager.
  • Rester à l’écoute et valoriser les talents : Impliquez votre équipe à la réflexion, pour recueillir leurs idées et les rendre acteurs du changement. Activez les trois leviers de conduite de changement humain à savoir : la communication, la formation et l’accompagnement.
  • Déployer une communication interne efficace pour tenir les salariés informés au maximum : plus une démarche est claire et sans ambiguïté, moins elle aura des chances d’être rejetée. Prenez en compte les points d’ombre et les interrogations de vos collaborateurs et soyez le plus rassurant possible.
  • Organiser les équipes : la conduite du changement concerne tout le monde. Il est donc nécessaire d’impliquer tous les services de l’entreprise. Encouragez massivement les relais d’opinion pour captiver le maximum de salariés.
  • Fixer des deadlines à respecter : au début du projet, définissez des délais pour avoir une visibilité d’avancement et pour être crédible. La rigueur est très importante dans une démarche de conduite au changement. N’hésitez donc pas à organiser et à hiérarchiser vos actions selon un calendrier précis.

En définitive, il n’existe pas une méthode universelle qui serait applicable à toutes les organisations. Chaque entreprise a ses valeurs et sa culture, ce qui traduit une diversité de mode d’accompagnement au changement. Il est nécessaire voire primordiale d’avoir une bonne connaissance de son environnement de travail et de son équipe.

Share This